Expo Picasso à Lyon : la culture enfin accessible aux polyhandicapés !

Nous avons profité de ce long weekend pour aller voir en famille l’exposition « Imagine Picasso » à La Sucrière, à Lyon. Je devrais même dire vivre car cette expo, on ne va pas seulement la voir : on la vit. Des extraits des tableaux du Maître sont projetés en « image totale » sur le sol et les murs de la salle où chacun peut déambuler librement. La sucrière est un bâtiment industriel désaffecté et reconverti en lieu culturel, situé sur les anciens docks des bords de Saône, et ses espaces se prêtent tout particulièrement à ce genre d’expérience.

Mention très bien côté accessibilité – et la chose est suffisamment rare pour être mentionnée – car nous n’avons rencontré aucun obstacle à ce niveau là : parkings PMR à proximité, accès faciles, trottoirs rabaissés… un aimable monsieur nous a tenu les portes battantes, puis un vigile est venu nous chercher spontanément pour éviter à Gaël de faire la queue et nous a accompagnés en ascenseur jusqu’à l’entrée de l’expo. Ce n’est pas du luxe quand on se déplace à 7 avec un fauteuil roulant, une poussette bébé et tout le barda qui va avec !

Une fois sur place, nous avons partagé un moment extraordinaire où tout le monde a pu en profiter à son niveau : les petits comme les grands, les valides comme les handis… Léonor (20 mois) et Gaël (8 ans, polyhandicapé) restaient scotchés devant les images mouvantes et la musique émouvante ; nous avons d’abord parcouru les lieux en roulant puis nous nous sommes posés au sol dans un petit coin : Gaël pouvait librement toucher les taches de lumière, déambuler au sol,  s’approcher des parois et les effleurer… Il souriait sans cesse… pendant une heure et demie il a regardé autour de lui, s’est intéressé à son environnement… et a terminé en faisant quelques pas debout vers les images colorées.

Côté musique, il y en avait également pour tous les goûts puisque les projections étaient accompagnés par des morceaux allant de Sting à Debussy en passant par « les petites marionnettes » (Léonor et Gaël ont particulièrement apprécié !)… Le son n’était pas trop fort, juste assez pour être envoûtant et laisser la magie opérer. Parfait pour une personne comme Gaël hypersensible aux stimili sensoriels.

Les plus grandes, Amaia et son amie (pré-ados), en ont également profité car elles connaissaient déjà l’oeuvre de Picasso et l’ont abordé différemment, d’abord en observant des détails tels qu’un coup de pinceau ou une trace de couteau que seule l’image agrandie nous permet de remarquer. Et puis la peinture mouvante imprimée sur leur corps, elles se sont mises à danser… et étrangement, elles n’étaient pas les seules à bouger : j’ai aperçu plusieurs enfants laisser aller leur corps comme s’il s’agissait d’une performance de danse contemporaine improvisée. C’est la première fois que je voyais des visiteurs s’exprimer ainsi devant des œuvres picturales… Quand on sait que dans un musée traditionnel, le spectateur ne reste en moyenne que quelques secondes devant un tableau, on ne peut que saluer ce renouveau dans le rapport à l’Art, complet, intense.

J’ignore si les concepteurs de l’exposition avaient songé au public handicapé lorsqu’ils l’ont créée, mais on peut dire qu’ils ont réussi à rendre l’oeuvre de Picasso accessible à ce public, et surtout aux polyhandicapés, souvent exclus de tout ce qui touche à la culture. J’aimerais inviter tous les animateurs d’établissement médico-sociaux à visiter cette expo, et plus généralement à guetter les autres événements de ce genre. Ici, la stimulation sensorielle agit à tous les niveaux ; lumière, couleur et ambiance sonore ne sont pas sans rappeler l’expérience qu’on peut ressentir dans une salle snoezelen, une expérience totale, immersive, sensible.

Nous avons, vous l’avez compris, adoré passer ce moment en famille, un moment rare où tout le monde en profite, quel que soit son âge et son niveau de développement. Une expérience qui, nous l’espérons, fera émerger d’autres idées pour une généralisation de la culture inclusive !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

IMAGINE PICASSO  à la Sucrière à Lyon, du 17 octobre 2019 au 19 janvier 2020

Cet article, publié dans Des nouvelles de Gaël, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Expo Picasso à Lyon : la culture enfin accessible aux polyhandicapés !

  1. Mauger dit :

    Chère Mélanie
    La Sucrière m’a fait parvenir votre touchant témoignage et découvrir votre site web. Et effet, les expériences immersives que je conçois sont destinées à tous les publics quelques soient l’âge, la culture, la langue voire le handicap. Je suis émue et heureuse d’avoir permis à Gaël de découvrir Picasso, ses couleurs, ses formes, etc. Embrassez-le bien fort de ma part. Annabelle Mauger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s