Expo Picasso à Lyon : la culture enfin accessible aux polyhandicapés !

Nous avons profité de ce long weekend pour aller voir en famille l’exposition « Imagine Picasso » à La Sucrière, à Lyon. Je devrais même dire vivre car cette expo, on ne va pas seulement la voir : on la vit. Des extraits des tableaux du Maître sont projetés en « image totale » sur le sol et les murs de la salle où chacun peut déambuler librement. La sucrière est un bâtiment industriel désaffecté et reconverti en lieu culturel, situé sur les anciens docks des bords de Saône, et ses espaces se prêtent tout particulièrement à ce genre d’expérience.

Mention très bien côté accessibilité – et la chose est suffisamment rare pour être mentionnée – car nous n’avons rencontré aucun obstacle à ce niveau là : parkings PMR à proximité, accès faciles, trottoirs rabaissés… un aimable monsieur nous a tenu les portes battantes, puis un vigile est venu nous chercher spontanément pour éviter à Gaël de faire la queue et nous a accompagnés en ascenseur jusqu’à l’entrée de l’expo. Ce n’est pas du luxe quand on se déplace à 7 avec un fauteuil roulant, une poussette bébé et tout le barda qui va avec !

Une fois sur place, nous avons partagé un moment extraordinaire où tout le monde a pu en profiter à son niveau : les petits comme les grands, les valides comme les handis… Léonor (20 mois) et Gaël (8 ans, polyhandicapé) restaient scotchés devant les images mouvantes et la musique émouvante ; nous avons d’abord parcouru les lieux en roulant puis nous nous sommes posés au sol dans un petit coin : Gaël pouvait librement toucher les taches de lumière, déambuler au sol,  s’approcher des parois et les effleurer… Il souriait sans cesse… pendant une heure et demie il a regardé autour de lui, s’est intéressé à son environnement… et a terminé en faisant quelques pas debout vers les images colorées.

Côté musique, il y en avait également pour tous les goûts puisque les projections étaient accompagnés par des morceaux allant de Sting à Debussy en passant par « les petites marionnettes » (Léonor et Gaël ont particulièrement apprécié !)… Le son n’était pas trop fort, juste assez pour être envoûtant et laisser la magie opérer. Parfait pour une personne comme Gaël hypersensible aux stimili sensoriels.

Les plus grandes, Amaia et son amie (pré-ados), en ont également profité car elles connaissaient déjà l’oeuvre de Picasso et l’ont abordé différemment, d’abord en observant des détails tels qu’un coup de pinceau ou une trace de couteau que seule l’image agrandie nous permet de remarquer. Et puis la peinture mouvante imprimée sur leur corps, elles se sont mises à danser… et étrangement, elles n’étaient pas les seules à bouger : j’ai aperçu plusieurs enfants laisser aller leur corps comme s’il s’agissait d’une performance de danse contemporaine improvisée. C’est la première fois que je voyais des visiteurs s’exprimer ainsi devant des œuvres picturales… Quand on sait que dans un musée traditionnel, le spectateur ne reste en moyenne que quelques secondes devant un tableau, on ne peut que saluer ce renouveau dans le rapport à l’Art, complet, intense.

J’ignore si les concepteurs de l’exposition avaient songé au public handicapé lorsqu’ils l’ont créée, mais on peut dire qu’ils ont réussi à rendre l’oeuvre de Picasso accessible à ce public, et surtout aux polyhandicapés, souvent exclus de tout ce qui touche à la culture. J’aimerais inviter tous les animateurs d’établissement médico-sociaux à visiter cette expo, et plus généralement à guetter les autres événements de ce genre. Ici, la stimulation sensorielle agit à tous les niveaux ; lumière, couleur et ambiance sonore ne sont pas sans rappeler l’expérience qu’on peut ressentir dans une salle snoezelen, une expérience totale, immersive, sensible.

Nous avons, vous l’avez compris, adoré passer ce moment en famille, un moment rare où tout le monde en profite, quel que soit son âge et son niveau de développement. Une expérience qui, nous l’espérons, fera émerger d’autres idées pour une généralisation de la culture inclusive !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

IMAGINE PICASSO  à la Sucrière à Lyon, du 17 octobre 2019 au 19 janvier 2020

Publié dans Des nouvelles de Gaël | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Gaël et Mélanie, stars de Chambéry Mag

extrait du chambéry mag de juin 2019

Publié dans Revue de Presse | Laisser un commentaire

Aïkido 2019 : 800€ réunis pour l’association

Un immense merci au club de Buisson-Rond et à tous les participants de cette 8e saison qui ont permis de réunir 800€ pour Gaël et notre association ! Cette année, 24 personnes ont rejoint le tatami, encouragés par quelques spectateurs et amis ! Nous remercions aussi chaleureusement les membres des clubs voisins qui sont venus en renfort pour l’occasion et avec qui nous avons eu plaisir à faire connaissance !

P1020885

Crédit photo : © Q. Decroux-Salanger

 

Publié dans NC | Laisser un commentaire

Stage d’aïkido saison 8 ! A ne pas manquer !

Comme chaque année, le club d’aïkido de Buisson-Rond vous convie à un stage privé d’aïkido pour aider notre association. L’inscription est solidaire (montant libre). Cette année nous nous retrouverons sur le tatami le samedi 25 mai de 15h à 17h.

Pour ne pas déroger à la tradition nous partagerons ensuite un verre de l’amitié autour de quelques victuailles. Venez nombreux !

ABRC-DAPG-2019

 

 

Publié dans NC | Laisser un commentaire

Joyeux anniversaire !

Aujourd’hui notre Gaël fête ses 8 ans. Joyeux anniversaire ♥♥♥ !

 

 

 

Publié dans NC | Laisser un commentaire

Breaking news de Chambéry

Bonjour !

Heureux de vous retrouver après un long silence du à des mois intensifs dans la vie de la famille, bien occupée avec l’arrivée de Léonor il y a un an déjà !

Concernant l’association, l’assemblée générale s’est tenue un janvier, un petit peu plus tard que d’habitude. Vous pouvez consulter et télécharger le compte-rendu en cliquant sur le lien à la fin du post.

L’année 2019 a débuté avec l’arrivée de Karen, une jeune fille au pair d’origine colombienne venue en renfort dans la famille et qui restera jusqu’à l’été prochain. Cette jeune femme est infirmière et très dynamique dans son aide au quotidien.

20190228_155719

Gaël et Karen en séance de médiation animale

Gaël continue d’être pris en charge 3 jours par semaine au CME des Mésanges. Son inclusion scolaire en maternelle, qui a duré 3 ans, s’est achevée l’été dernier. Son programme hebdomadaire est complété par l’intervention à domicile de William, éducateur spécialisé, qui travaille avec lui en individuel 2 fois par semaine et depuis peu, par des séances de médiation animale avec Claire, à Saint-Sulpice ! Gaël suit aussi régulièrement des séances de rééducation neuro-motrice active (méthode Cuevas-Medek) à Saint-Génis-Laval avec Adeline et Elsa.

Tous les professionnels, qui accompagnent Gaël en plus de sa prise en charge ordinaire et que nous venons de citer, sont directement financés par l’association et grâce à vos dons  ! Un immense merci pour toutes les aides, toujours nombreuses et généreuses, grâce auxquelles l’association fonctionne depuis bientôt 8 ans ! Votre fidélité et votre engagement permettent à Gaël à vivre dignement et de grandir dans les meilleures conditions.

M E R C I !

Accédez au compte-rendu de la dernière assemblée générale en cliquant ici : PV AG 2018

Publié dans Actualités de l'association | Laisser un commentaire

Rentrée 2018 pour Gaël

Voilà longtemps que nous n’avions pas donné de nouvelles alors voici un petit point de rentrée !

Au niveau santé, même si son état est globalement bon, la mauvaise nouvelle est que Gaël fait des crises d’épilepsie depuis 6 mois, nous avons eu du mal à comprendre qu’il s’agissait de cela car les crises sont très atypiques et partielles ; pour l’instant Gaël n’est pas stabilisé et ces crises sont extrêmement fatigantes pour lui comme pour nous, et surtout sources de stress et d’angoisse. L’été a été de ce fait assez mouvementé et peu reposant. Nous espérons que Gaël  sera bientôt stabilisé pour pouvoir reprendre une vie « normale ».

Cette année, Gaël ne va plus à l’école. C’est la fin de 3 ans d’inclusion au sein de l’école maternelle de Vert-Bois (à raison d’une heure par semaine, le lundi), une expérience qui fut des plus enrichissantes ! Le but principal, la sociabilisation, a été largement atteint grâce aux équipes l’Education Nationale, notamment grâce à Sandra Berthet, la directrice de l’école, qui nous a toujours soutenus dans ce projet, grâce aux maîtresses, aux AVS et aux ATSEM. Leur détermination et leur créativité ont permis à  Gaël de vivre durant ces 3 années des moments magnifiques avec les copains : Pierre, Célia, Lyl-Wayne, Syrine, Charlène, Chanel et les autres… L’heure que passait Gaël à l’école s’articulait autour de trois moments clés : la récréation (pendant laquelle ses camarades le poussaient à tour de rôle dans son fauteuil), la motricité (avec des jeux de ballons, des parcours pendant lesquels il était poussé en fauteuil ou participait à sa manière) et les moments de chansons et comptines en classe. Il a ainsi eu ses copains à lui, a pu participer aux sorties scolaires (la directrice a toujours proposé des bus adaptés pour qu’il puisse faire les trajets avec les autres) : découverte des libellules du lac, sorties aux « jardins secrets », exposition, bibliothèque, etc. Cette année les copains sont rentrés au CP et nous avons donc décidé de leur dire au-revoir pour passer à une autre étape aussi de notre côté.

Gaël a même participé au spectacle de fin d’année, sur le thème du jardin. Il incarnait un papillon décoré de coquelicots !

Nous avons donc réfléchi à concocter un nouvel emploi du temps à Gaël pour qu’il continue à découvrir le monde à son rythme. Gaël va toujours 3 jours par semaine au CME les mésanges de la Motte-Servolex. Les autres jours sont occupés par diverses prises en charge que nous faisons avec des professionnels qui exercent en libéral que ce soit à domicile ou en cabinet : kinésithérapeutes (étirements, station debout, quatre patte et rampé, kiné respiratoire), orthophoniste (travail de la communication alternative augmentée, travail sur les choix, vocabulaire…), rééducation motrice active à Lyon (méthode Medek : équilibre, apprentissage de la marche, station debout), ostéopathie, et nous continuons bien sûr les séances avec William, éducateur spécialisé, qui vient 2 fois par semaine à la maison depuis 2 ans et demi maintenant. William a plein de cordes à son arc et peut intervenir sur tous les sujets : motricité, vie quotidienne, apprentissages, repas etc. : un vrai relais pour la famille !

La grande nouveauté du programme de cette année sera la médiation animale ; nous avons en effet demandé à notre ami Yann, éducateur spécialisé et qui vient de reprendre la ferme du Forezan, de travailler avec Gaël autour de l’animal ; d’une part dans un objectif de bien-être car Gaël adore les animaux (il adore caresser les bêtes à poils de toutes sortes et va toujours au devant des animaux qu’il rencontre, il est très curieux et doux envers eux)  ; d’autre part pour travailler sur l’émotivité que Gaël peut ressentir (peur de l’herbe, de l’eau froide, de la nuit qui tombe…), qui sont autant d’éléments qu’il rencontrera et sur lesquels il pourra agir à la ferme avec les animaux. Nous avons donc bon espoir qu’il passera des moments enrichissants avec les lapins, cochons d’indes, les chèvres ou encore le célèbre  dindon de la ferme !

Les clapiers du forezan

Enfin, nous avons le projet de faire venir pour quelques mois une jeune fille au pair. En effet notre quotidien s’est un tantinet complexifié depuis que la petite sœur de Gaël est née ; il faut jongler avec les trois enfants, dont deux très dépendants, non marchants… je vous laisse imaginer les soirées avec Gaël qui se déplace sur les fesses partout (et super vite !!) dans la maison, la petite sœur qui ne marche pas encore et que l’on doit doit protéger des ardeurs de son frère (qui adore l’étreindre mais qui peut vite représenter un danger pour elle avec ses gestes maladroits !), les tétées, les devoirs à faire pour la grande et les repas à préparer… tout cela en même temps bien évidemment. Nous espérons que cette jeune fille pourra nous soutenir dans ces moments-clés où il nous faudrait 4 ou 5 paires de bras !

Et pour terminer voici quelques images de cet été en Alsace et en montagne !

 

 

Publié dans Des nouvelles de Gaël | 1 commentaire